Repas végé. avec quelques ami(e)s Rêves !!!!!!!!!!

Repas végé. avec quelques ami(e)s Rêves !!!!!!!!!!
Page

mardi 28 octobre 2014

Plus morbide que La Grande Bouffe

Les portes de nos cauchemars est ouvertes dans nos vies

Cliquer sur la phrase si-dessus pour la pétition



Après ce partage et avoir connaissance de ce fait, je ne pourrais 

pas partager quoique ce soit d'autre, pour aujourd'hui


Nous sombrons dans l'horreur absolue et la peur me contracte le ventre
Peur, car les limites dépassées pour nous, ces personnes n'en ont 


pas et nous allons descendre très très bas dans l’ignominie


SIGNEZ SIGNEZ, mais avec un état qui à décidé de couper court à


 toutes démarches de droit aux animaux et qu'à part notre 


merveilleuse BB et quelques autres, nous n'avons aucun autre 


soutient, les députés ce taisent


D'ici 2017 qui-y-aura-t-il à sauver ?????????????




Le 23 octobre 2014, Madame Delphine Gigoux-Martin a organisé 

une performance-dînatoire au Musée de la Chasse et de la Nature 


de Paris. Au cours de ce dîner, les convives étaient invités à 


manger dans la carcasse naturalisée d'un taureau tué pendant une 


corrida, celle-ci servant de "plateau zoomorphique". La projection 


des séquences filmées de ce dîner sera exposée au public jusqu'en 


janvier 2015.



Il est intolérable, alors que le législateur vient tout récemment de 

reconnaître à l'animal le statut d'être vivant et sensible, 


d'encourager non seulement la corrida en utilisant la dépouille 


d'un animal qui a été ignoblement torturé et sacrifié, qui a vu sa vie 


bradée en un sanglant spectacle, mais en plus de montrer au plus 


large public, dont certainement des enfants, les images 


dégradantes pour la dignité humaine de personnes qui mangent à 


même la carcasse d'un animal comme s'il s'agissait d'un vulgaire 


meuble.

L'expression artistique a elle aussi sa limite, et celle-ci s'appelle 

l'éthique. Il est moralement indéfendable d'exhiber ainsi la mort 


d'un être qui ressentait la douleur, qui voulait continuer de vivre, 


assassiné dans d'atroces souffrances et de s'en servir comme d'un


 plateau-repas. C'est un manque de respect total envers la vie, et 


cet irrespect ne devrait en aucun cas être ainsi glorifié à la vue de 


tous.




  1. Je vous demande, Madame, Monsieur le Responsable du Musée de la Chasse et de la Nature, d'annuler immédiatement et sans délai la projection de ce film morbide, immoral et irrespectueux, né fondamentalement de la torture d'un être lâchement jeté en pâture à la cruauté et au sadisme d'humains sans vergogne. Merci.